L’ESS et les monnaies alternatives

A une époque où la mondialisation est à son apogée et le capitalisme est poussé à l’extrême, les riches amassent et les pauvres ramassent. Depuis le krach boursier de 2008, nous avons constaté une crise de confiance des citoyens envers les secteurs bancaires et financiers.monnaie locale

Un mouvement de recul s’opère dans les esprits, on souhaite revenir aux sources : savoir ce que l’on consomme et d’où ça vient, où va l’argent que l’on dépense, rétablir le lien social et respecter notre mère la Terre. Les monnaies alternatives seraient-elles une réponse à ces attentes ?

Monnaies alternatives, sociales, locales, complémentaires,…?

Il en existe près de 5000 à travers le monde, chacune avec un fonctionnement propre et une origine spécifique. Certaines sont une réponse à la crise économique, d’autres à la lutte contre la pauvreté. D’autres encore s’inscrivent dans une démarche écologique. En effet, toute monnaie locale, comme son nom l’indique, a pour objectif de promouvoir la consommation de biens et services produits localement ce qui permet de diminuer l’empreinte écologique liée à son utilisation.

Un peu d’histoire

Un jour, l’homme qui avait du pain eut besoin du lait que possédait son voisin et cowrie-de-tigre-de-seashells-9819406réciproquement, ainsi naquit le troc. En Chine et dans certains pays d’Afrique, ils utilisaient des cauris – coquillages issus de l’océan Pacifique – comme monnaie. Ensuite vint l’ère des métaux précieux. Trop encombrants, ceux-ci furent vite remplacés par des pièces métalliques et, un peu plus tard, par des billets.

Avec l’essor du libre-échange, l’utilisation du billet se généralise. La valeur de la monnaie devient symbolique et l’argent subit une dématérialisation : 97 % des transactions en monnaies « officielles » circulent dans les sphères spéculatives, et donc virtuelles, et seulement 3 % dans l’économie réelle. Plutôt que d’être réinjecté dans des projets générateurs d’emplois, de biens et de services en faveur de la collectivité, l’argent est accumulé de manière individuelle sous forme de capital ou transite dans les hautes sphères de la finance. Dans le cas de la monnaie locale, 100 % des transactions de monnaie se font dans l’économie réelle. En Grèce, face à la crise de la dette en 2010, certains villages grecs ont développé ce concept leur permettant de subsister tout en étant coupés de la sphère monétaire. Cette initiative a augmenté leur résilience et leur a permis de s’autonomiser.

Le temps c’est de l’argent

le-temps-c-est-de-l-argent-24469986L’unité de la monnaie locale peut être équivalente à l’unité dans la monnaie officielle ou se calculer en temps de travail. Selon Bruno Frère[1], cette dernière approche est intéressante car calculer la valeur de la monnaie en temps de travail permettrait de mettre tout le monde sur un pied d’égalité, peu importe le statut social. Que l’on soit ingénieur, boulanger ou professeur, on est rémunéré en fonction du temps consacré à produire un bien ou à fournir un service.

Se réapproprier l’économie

Bruno Colmant, économiste belge, met en exergue le fait que la monnaie locale permet une démocratisation de l’économie c’est-à-dire une réappropriation de l’économie par les citoyens. Prenons l’exemple des circuits-courts alimentaires. Non seulement consommer des produits locaux nous permet de savoir d’où proviennent les produits mais aussi à qui va l’argent.

bléLes monnaies alternatives font partie de ces initiatives citoyennes qui se sont développées en réaction aux excès et déséquilibres du secteur financier. Il en existe près de chez vous : le blé à Grez Doiceau, le Valeureux à Liège ou encore l’Orno à gembloux !

Un projet de monnaie alternative « l’Orno » a été lancé en 2015 à Gembloux à l’initiative de plusieurs acteurs dans le but de soutenir les entrepreneurs locaux, stimuler les circuits courts, retenir et faire circuler la richesse créée dans la région et de favoriser l’économie sociale et solidaire.

[1] Professeur de sociologie à l’ULg

Ce contenu a été publié dans Non classé. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.